Share

Osmosis lance un nouveau DEX et accueille des tokens Ethereum, préparant un futur radieux pour Cosmos

L’année 2021 a été celle où l’écosystème Cosmos a posé de très, très, très solides fondations ! De nouvelles blockchains prometteuses (Osmosis, Comdex, Juno, Stargaze, Chihuahua…) et des échanges décentralisés se sont offerts une superbe complémentarité, permettant aux utilisateurs de jouer avec la DeFi sous de nouveaux aspects variés.

2022 sera probablement l’année de la concrétisation pour beaucoup de ces projets, avec une ouverture encore plus importante sur le monde extérieur.

 

 

  • Des ponts depuis Ethereum et Bitcoin

 

Même si les mainnets prometteurs sont de plus en plus nombreux, les fondamentaux que sont Bitcoin et Ethereum restent incontournables, notamment de par l’idée de valeur refuge qu’ils incarnent.

Ainsi, OsmosisLab a accueilli ce mois-ci ses premiers tokens ERC-20 ! Gravity Bridge offrent un premier pont depuis Ethereum, ce qui a permis la distribution de WETH, DAI, USDT et USDC sur l’échange décentralisé. Si cette option est la première à être mise en place, d’autres ponts sont également considérés :

 

  • Nomad
  • Umee
  • Wormhole
  • Axelar
  • Celer Network
  • Gravity (déjà en place)

 

Divers votes de gouvernance permettront de privilégier un pont en particulier, l’idée était d’avoir une blockchain efficace et résistante.

Par ailleurs, Nomic se chargera de réaliser un pont entre l’écosystème Cosmos et Bitcoin. Son arrivée est prévue pour cet été, et devrait offrir encore plus de liquidités intéressantes à OsmosisLab.

 

 

 

  • Un autre DEX aux ambitions différentes

 

Lancée en juin 2021, la blockchain Osmosis héberge l’échange décentralisé éponyme, dont la TVL actuelle tourne autour des 1,5 milliards de dollars. Au cours de ces derniers mois, de plus en plus d’assets issus de récentes blockchains sont venir enrichir le DEX, accroissant ainsi l’inter-opérabilité des divers réseaux.

Mais les choses vont désormais plus loin avec le lancement de Osmosis Frontier ; cet échange décentralisé est un genre de dépendance de OsmosisLab, où n’importe qui pourra lister des tokens. Cette approche « permission-less » offrira donc un plus large choix aux utilisateurs, mais avec le risque associé. On y peut déjà y trouver les tokens issus d’Ethereum susmentionnés, et les liquidity pools en conséquence ne devraient pas tarder à arriver !

Les choses risquent de devenir encore plus intéressantes avec l’arrivée de Crescent. Ce token à la blockchain éponyme sera distribué en airdrop le 14 avril prochain aux stakers de Atom, et marquera le lancement d’un nouveau DEX ; héritier de Gravity, le jeune mais fringant Crescent proposera en toute logique un pont entre Cosmos et Ethereum. Ses fonctionnalités comprendront notamment le staking inter-chains, le réinvestissement automatique des récompenses de staking et le liquidity staking. Rappelons également que derrière ce DEX se trouve l’équipe B-Harvest, composée de vétérans de Tendermint et qui savent donc ce qu’ils font

 

 

 

Plutôt qu’une concurrence directe entre OsmosisLab et Crescent, on peut plutôt voir une complémentarité qui, au final, sera excellente pour les utilisateurs ! L’arrivée au compte-goutte des tokens Ethereum pourra largement séduire ses possesseurs, tant la rapidité et les frais minimes de Cosmos offrent de nouvelles possibilités d’investissement.

Dans les mois à venir, d’autres ponts sont prévus vers des blockchains comme Algorand ou Zilliqa. Voilà qui s’annonce excitant !