Le PDG d’Epic Games réaffirme que les NFT sont bienvenus sur sa boutique en ligne

Ce n’est un secret pour personne, la technologie blockchain rencontre une forte hostilité auprès des gamers ; certes, des entreprises comme GameStop parient fortement sur le Web 3.0 et les possibilités qu’il offre, mais les choses sont loin d’être unanimement positives.

Dans cette mer de critique, on retrouve pourtant Tim Sweeney : le PDG d’Epic Games n’est pas spécialement crypto-friendly, mais il n’a jamais cependant caché son intérêt pour les NFT. En octobre 2021, Steam interdisait formellement tous les jeux intégrant des tokens non-fongibles ; dans la foulée, Epic Games leur souhaitait la bienvenue sur son store.

Mais il y a deux jours, le studio Mojang a déclaré que l’intégration des NFT était « quelque chose que nous n’allons globalement pas supporter ou autoriser« . Par cette déclaration, le studio racheté par Microsoft s’attaque directement à différents projets liés de manière non-officielle à Minecraft, et qui y intègrent la blockchain. Il faut reconnaître que Mojang gère son jeu de la manière qui lui convient, et que beaucoup de projets dits « parallèles » n’ayant aucune autorisation officielle sont des scams ; cela dit, l’attitude du studio est dans la même lignée que le reste de l’industrie vidéo-ludique, qui voit d’un très mauvais œil tout ce qui se rattache au Web 3.0.

Sur Twitter, un internaute a interpellé Tim Sweeney, lui demandant ce qu’il pensait de toute cette histoire. Le fondateur d’Epic a répondu : « Les développeurs devraient être libre de décider comment créer leurs jeux, et vous êtes libres de choisir d’y jouer. Je crois dans le fait que les magasins et les systèmes d’exploitation ne devraient pas interférer en forçant leurs opinions auprès des autres. C’est quelque chose que nous ne ferons pas« .

En d’autres mots, Sweeney veut laisser la liberté aux NFT d’exister sur l’Epic Store.

 

 

 

 

En soi, la position du chef d’entreprise fait sens : chacun est libre de créer, de jouer ou d’investir en ce qui lui plaît. C’est une philosophie qui fait globalement sens mais se heurte, encore une fois, à une importante hostilité de la part de nombreux gamers.

Récemment, l’Epic Store a accueilli Grit, un battle royale proposant des NFT – inutile de dire que l’accueil n’a pas été chaleureux, en tout cas sur les réseaux sociaux. Il faudra certainement (beaucoup) plus de temps à la technologie blockchain pour se voir intégrée et acceptée dans le monde du jeu vidéo ; plus que tout, ce sont surtout des exemples concrets qui permettront de lever les barrières faites de cliché.

Et ça, ça prendra encore un peu de temps !