Share

Jack Dorsey et Elon Musk associent leurs entreprises pour miner du Bitcoin écologique au Texas

La blockchain Bitcoin ne rentre pas exactement dans les standards modernes de l’écologie, c’est un fait bien connu ; et si on changeait ça ? Le « on » en question pourrait bien être la paire formée par Jack Dorsey et Elon Musk, deux technocrates bien connus.

Fondateur de Twitter, le sulfureux Jack Dorsey a également créé Block (anciennement Square), une plateforme de paiement ; Dorsey n’a également jamais caché son amour pour Bitcoin, et sa volonté d’en répandre l’utilisation. De l’autre côté se trouve Elon Musk, qui a récemment racheté 9% de Twitter et est lui-même fan des crypto-monnaies, en particulier du Dogecoin.

Tesla et Block vont donc joindre leurs efforts, en compagnie de Blockstream Corp., afin de construire une ferme de minage verte. Généralement réputée pour ses voitures, Tesla fournira ici des panneaux solaires (probablement via sa filiale SolaCity) et des batteries Megapack afin d’assurer l’approvisionnement des 30 péthash par seconde nécessaires à ce projet. Adam Back, co-fondateur et PDG de Blockstream, a indiqué que cette ferme serait transparente dans son activité, permettant ainsi à n’importe qui de mesurer la consommation électrique nécessaire à la création de ce qu’on estime un peu plus de 4 BTC par mois.

 

 

En mai 2021, Tesla a annoncé ne plus accepter Bitcoin comme moyen de paiement, citant son importante empreinte carbone ; dans le même temps, Elon Musk annonçait chercher une solution alternative.

5 millions de dollars ont été apportés par Block, et la ferme en elle-même devrait être terminée d’ici la fin de cette année. Sa construction prendra place au Texas, lieu hautement important pour plusieurs raisons.

D’abord parce que cet état est très rural, avec une consommation relativement peu important d’électricité ; ironiquement, le vent et le Soleil sont particulièrement efficaces dans la production d’énergie, même si celle-ci peut en théorie être compliquée à transmettre d’un point à un autre. Convertir cette énergie en un asset utilisable partout dans le monde permettra donc de transférer la valeur du Texas vers d’autres pays de manière plutôt efficiente.

Il est également bon de noter que SpaceX construit et lance des fusées depuis Boca Chica, tandis que la plus récente Gigafactory de Tesla a ouvert ses portes au Texas… avant-hier seulement ! Les liens politico-économiques de Musk avec cet état ont donc probablement beaucoup joué sur la faisabilité globale de cette ferme, laquelle devrait aussi participer à l’économie locale.

En fonction de l’évolution des choses, Adam Back a indiqué que des solutions énergétiques basées sur le vent (probablement des éoliennes, donc) pourraient également être envisagées. La grande question reste donc : miner du Bitcoin, certes, mais pourquoi faire ? Dorsey comme Musk paraissent orientés vers un usage à grande échelle, et ces derniers mois, Twitter s’est montré de plus en plus ouvert aux crypto-monnaies. Il sera donc curieux de voir ce que l’avenir nous réserve, mais le réseau social comme le constructeur automobile pourraient bien se positionner comme les pierres angulaires d’un usage mainstream de Bitcoin…