Do Kwon, le fondateur de Terra, achète petit à petit 9 milliards d’euros de BTC pour soutenir son stablecoin

Terra n’en finit plus de grandir, et 2022 ne fera pas exception. Alors que son token Luna a explosé ces derniers mois et que la blockchain a activé le module IBC de Cosmos, son stablecoin pourrait devenir plus solide que jamais.

Do Kwon, le fondateur de Terra, a partagé sur Twitter son plan d’acheter pour 9 milliards de dollars de Bitcoins. L’objectif ? Avoir une réserve conséquence pour soutenir la croissance de l’UST. En tant que stablecoin algorithmique, l’UST s’appuie principalement sur les réserves de Luna possédées par Terraform Labs ; l’ajout de BTC à cette trésorerie est donc un gage de confiance envers la blockchain originelle, mais aussi un moyen de stocker un asset à la réputation établie.

Kwon semble particulièrement confiant dans cette stratégie, qu’il décrit comme « la nouvelle ère monétaire du standard Bitcoin« . Malgré son acceptation grandissante à travers le monde, il est vrai que le BTC souffre des lenteurs de sa blockchain, et sert plus souvent de valeur de réserve. A l’inverse, Terra bénéficie de transactions rapides et peu chères, ainsi que d’un écosystème DeFi aussi développé qu’attractif.

 

 


 

De leur côté, les titans que sont l’USDT et l’USDC souffrent toujours des frais d’Ethereum, d’autant plus que le token émis par Tether fait face, depuis plusieurs mois, à des accusations persistantes de fragilité.

Depuis la connexion de Terra à l’écosystème Cosmos, de nombreux nouveaux utilisateurs peuvent désormais bénéficier de la facilité de l’UST, rendant ce dernier incontournable sur des DEX comme OsmosisLab, par exemple. La demande allant en grandissant, on imagine que le stablecoin de Terra rencontrera un succès encore plus grand dans les prochains mois !